SAPERLOTTE

SAPERLOTTE


5863 appréciations
Hors-ligne
Résiduel chagrin
En sourdine il revient
Sans cesse, serrer mon coeur
Il était si doux ce bonheur
Douceur de vivre avec lui
Une boule de poils à câliner
Et puis, un jour, il est parti
Laissant ma vie bien désoeuvrée....

12310 appréciations
Hors-ligne
Désœuvrée, car foncièrement abattue,
Elle vaquait malgré tout à une tâche ingrate
Son entrain certes autrefois lavait tout stigmate
Œdèmes d'une vie que trop de misère tue...
Ubéreuses malignités qui s’immiscent dans l'âme,
Vomissant leur flot habituel de rancœur infâme.
Résidus d'une adolescence bien trop malmenée!
Étés moroses ne font que peu s'épanouir la rose!
Et voici qu'à présent son homme l'avait quittée...

5863 appréciations
Hors-ligne
Quittée par la peur du lendemain
Une belle fille aux cheveux bruns
Illuminés de lumière dorée
Tape des pieds et ne fait que danser
Tant et si bien que le plancher
En quelques endroits fendillé
Engloutit la belle dans un flamenco enflammé !

12310 appréciations
Hors-ligne
Enflammé par un désir ardent
Nathan s'attendait voir Satan!
Fulgurante idée bacchanale,
Lubrique d'une pensée infernale
Assortie d'ivrognerie peu banale!
Mais il n'en fut qu'image d'une belle
Malmenée comme fille en ruelle
Énamourant un rêve conflictuel.

5863 appréciations
Hors-ligne
Conflictuel, tel est notre monde
On l'entend, il souffre, il gronde....
Ne laissant aucune place aux sentiments
Femmes et hommes se querellent
La vie pourtant, n'est déjà pas bien belle
Il serait sage de chasser les tourments
Chercher ou est  passé l'humanité
Trouver une solution pour avancer
Un infime espoir  d'y arriver
En ces temps bien compliqués
Laissons nos coeurs s'exprimer !!

12310 appréciations
Hors-ligne
Exprimer ce qui se ressent à boire l'excellent
Xérès  finos de Sanlùcar de Barrameda
Peut se révéler évocateur de bon moments
Rieurs à souhait, comme la manzanilla pasada.
Il me souvient ces belles lavandières d'alors ,
Magnifiant leur chant au rythme de leur battoir,
Et s'amusant d'éclabousser de jeunes ténors,
Radieux à leur conter quelle amoureuse histoire!

5863 appréciations
Hors-ligne
Histoire de mon pays
Il était une fois, ma France...
Souvent... bien souvent, j'y pense...
Tant de larmes et de cris
Ombres noires sur des vies
Ils sont tombés, épuisés, tués
Rien que pour nous permettre de chanter
En ces temps si troublés... la liberté !!!

12310 appréciations
Hors-ligne

Liberté, toi qui parles mais en vain à mon oreille
Ici bas, sais-tu comme à chacun sous son ciel,
Balbutiants oh combien sont tes mots artificiels ?
Et puis, que connais-tu de ces superbes merveilles,
Racoleuses autant que menteuses qui en ton nom,
Taisent des maux qui les hantent comme démons
Enfouis à jamais sous la cendre séculaire de l'enfer!

5863 appréciations
Hors-ligne
Enfer au dessus de nos têtes
Nouvelle vague de terreur
Frissons glacés de peur
Et des masques que l'on jette
Retour à la vie qui s'arrête...

12310 appréciations
Hors-ligne
Arrête, de poisson dans la gorge
Recoquillée au fin fond du gosier
Renée regarde son mari Georges
En le voyant haleter et s'égosiller
Toise la bête qui git dans l'assiette
Et puis enfourne sa main experte...

5863 appréciations
Hors-ligne
Experte avec les lettres
X,y,z ... rien ne l'arrête...
Patricia, l'oeil en alerte
Etudie en silence le plateau
Rien ne vient... pas un mot
Tout à coup çà y est...
Et elle pose le mot parfait !!! 

12310 appréciations
Hors-ligne
Parfait en son état de marche
A part quelques clashes
Rares sont les éraflures
Faut dire qu'il assure!
A peine le temps lui fut-il
Indurant d'amour infertile
Tant ce cœur est érectile!

5863 appréciations
Hors-ligne
Erectile peuple de France
Rit, chante et danse
Entend souffler le vent de la violence
Combat en toute intelligence
Ton avenir est entre tes mains
Ils veulent tuer l'espoir en demain 
Les extrêmes n'ont que la haine comme atout
Et pour les combattre,  ensemble, restons debout !!

12310 appréciations
Hors-ligne
Debout les filles douces et câlines!
Et plus encore aguichez-nous!
Bandez votre jolie poitrine...
Oubliez les "touches-à-tout"
Un regard, même déshabillant
Transcende, mais n'est désobligeant!

5863 appréciations
Hors-ligne
Désobligeant et méchant
Ernest causait bien du tourment
Son entourage le fuyait
Ogre aux paroles qui blessaient...
Bien souvent il faisait pleurer
Le voisin qui voulait le saluer
Il l'insultait sans le ménager
Gigi, petite fille aux cheveux courts
En passant, un jour, lui dit : 'bonjour'
Attendri, Ernest n'a pu aboyer
Ni du regard la foudroyer...
Triste maintenant, de ne plus la voir passer....

12310 appréciations
Hors-ligne
Ah ben, où c'est-y qu'elle est partie Gigi?

12310 appréciations
Hors-ligne
Passer son chagrin à la machine
A laver... pour voir si la bonne mine
Sait revenir...
Sinon qu'à trop ternir
Eh bien le teint devenu gris
Rendra le cœur aigri!

5863 appréciations
Hors-ligne
Aigri, Ernest l'est devenu
Il ne sort même plus... 
Gigi vient de se marier
Ravie, elle ne fait que chanter
Il l'écoute et ne fait que pleurer....

12310 appréciations
Hors-ligne
Pleurer est parfois utile mais ne sert à rien
Lui avait alors affirmé notre jeune jolie Gigi.
Et puis, faut dire que ça fait virer le teint au gris!
Un homme comme Ernest le savait pourtant bien;
Regardant son reflet, il y voyait comme un présage,
Et se disait, de nouveau seul: de tout mon âge,
Rien mieux que Gigi, jamais ne fit si tendre image.

5863 appréciations
Hors-ligne
Image qui ne fait que passer
Mémoire qui ne fait qu'enregistrer
Amour, gloire et .... beauté
Grises journées de malheur
Et filent les minutes et les heures....

12310 appréciations
Hors-ligne
Heures exquises qui nous grisent
En leurs charmants instants...
Une promesse, le temps des cerises:
Restent les souvenirs ardents...
Et puis la vie qui comme un fleuve,
Suit son cours, l'amour en preuve...

5863 appréciations
Hors-ligne
Preuve, en faut-il une ?
Rien ne va plus sur terre
Et on se permet d'aller sur la lune !!
Un monde au goût bien amer
Virus, chômage et misère
Et pour l'espoir, il n'y en a plus guère....

5863 appréciations
Hors-ligne
Guère, il n'y pense plus guère...
Ursule, assis devant son verre
En pensant à tous ceux qu'il buvait
Rhum, vodka, vin blanc et beaujolais 
Et maintenant, le voilà devant un verre... de lait !!

12310 appréciations
Hors-ligne
Lait pas laid qui tiède coule en mon doux palais
Avec volupté  je te bois comme thé Népalais
Imbu de toi qui dehors en ce mois de frimas
Toise du doigt cet autre Moi qui pourtant frima

6127 appréciations
Hors-ligne
Frima de janvier 
Rudesse de l'hiver blanc
Invitant la neige 

Magie au vent éphémère 
Alanguissant la nature  
BM

12310 appréciations
Hors-ligne
Oh, un Tanka en habit d'acrostiche! Comme c'est gentil.

5863 appréciations
Hors-ligne
Nature qui sommeille
Attend que vienne le soleil...
Tantôt le ciel pleure
Une éclaircie d'une heure
Refrain éternel de l'hiver
En attendant que tout redevienne vert....

12310 appréciations
Hors-ligne
Vert, j'espère ô ma belle rêveuse
Eburné par ta blancheur laiteuse
Rougeoyer comme une jolie tulipe:
Terracotta d'un baiser sur ma lippe...

5863 appréciations
Hors-ligne
Lippe amoureuse attend
inlassablement...
Pour un baiser
Pourrait tout donner
Et en rendre un... passionné !!!

12310 appréciations
Hors-ligne
Passionné par tant de beauté,
Aldrik la regardait émerveillé.
Sa silhouette affichée clair-obscur,
Soignait un décor digne d'Epicure...
Il lui substitua sa propre réalité;
Omerta  de son monde inhabité:
Niant de sa sensibilité l'idéal,
Né de cette image phénoménale;
Épris qu'il était d'une icône sidérale.




Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser