SAPERLOTTE

SAPERLOTTE

AU COEUR DU TEMPS ET l'ESPACE: la MATIERE VIVANTE EST VIBRANTE! (CH 1)

S’il faut du temps pour obtenir de la matière qu’elle puisse apprendre à vivre et enfin s’exprimer, il faut aussi obtenir de l'Esprit qu'il nous "dise" ce en quoi peuvent servir la mort et la vie de ladite qu'il anime…

 

 

Les figures plasmatiques ne sont-elles qu’objectivation du vivant ou au contraire, la preuve que le temps n’est qu’une vue dimensionnelle dépendante de notre faculté d’entendement… et donc limitée comme lui…

On n’exclue pas aujourd’hui la possibilité d’apories nombreuses qui ne seraient pas forcément étrangères à la théories des dimensions multiples... Certes, il n'est pas donné à l'être foncièrement cartésien de se projeter dans des théories plus futuristes que contemporaines, et dont la vision des choses, sert en premier à définir un état qui lui semble indiscutablement réél par l'image fixe autant qu'événementielle "palpable". Ainsi par exemple, on dit classiquement que notre univers est à quatre dimensions, puisqu'un événement se définit par la position dans l'espace, x, y, z, et l'instant T auquel cet événement survient.

Pourtant, selon une autre théorie, celle des cordes, nettement plus contemporaine, notre monde, apparemment tridimensionnel, serait non pas constitué de trois dimensions spatiales, mais de 10, 11, ou même 26 dimensions, voire bien d’avantage!

 

Il en ressort que le tissu spatial peut donc se révéler pourvu d’autres dimensions matérielles et/ou temporelles dont certaines seraient enroulées sur elles-mêmes… Selon Calabi-Yau, ces espaces pourraient répondre à une forme extrêmement complexe, constituée à elle seule de 6 dimensions.

 

 

(Par "Le Pelleteur-De-Nuages")

 

... à suivre (Voir récapitulatif)

 

(commentaires bienvenus!)

 


02/10/2018
23 Poster un commentaire

AU COEUR DU TEMPS ET l'ESPACE: la MATIERE VIVANTE EST VIBRANTE! (CH 2)

2) Si l'on s'en tient au cadre de vie quotidienne qu’est notre planète, nous habitons donc un espace Terrien que nous connaissons depuis des siècles pour être à trois dimentions ... avec en plus le temps... qui peut être considéré comme une quatrième dimension, tel que l’a montré Albert Einstein…

 

Mais qu’en est-il des autres?

 

Je veux parler de celles qui ne sont pas perçues par nos sens; à moins de bénéficier d’un don particulier permettant de pénétrer certaine apories du temps...

 

Des scientifiques ont exploité cette idée pour tenter d’élucider un mystère qui laisse les physiciens perplexes devant l’événement PSI et à fortiori l’INEXPLIQUÉ…

 

… à suivre.

 


03/10/2018
19 Poster un commentaire

AU COEUR DU TEMPS ET l'ESPACE: la MATIERE VIVANTE EST VIBRANTE! (CH 3)

 

   3) Hélas, les preuves expérimentales font trop souvent défaut pour expliquer ce qu’est «l’inexpliqué»…

 

Alors, comment savoir si les suggestions-flashes que nous recevons ne sont que le produit d’une imagination débordante, ou une simple faculté d’intuition «animale»?

 

Disposons-nous d’une énergie mentale qui est suffisante pour nous montrer capables d’avoir des vues sur des dimensions cachées permettant à des entités de circuler par nous ou malgré-nous entre ces dernières... Ceci incluant donc l'existence énergétique de passerelles inconnues mais supposables dans notre monde normal?

 

Ou bien est-ce autre chose qui le permet?...

 

D'un point de vue scientifique, cela peut se manifester concrétement par la disparition soudaine d’une particule passant dans une dimension cachée, ou à l'inverse, par l’apparition inopinée d’un ensemble de particules… et pourquoi pas une dématérialisation de l'esprit qui serait suivie de sa rematérialisation complète mais ailleurs… s'admettant là encore que le processus inverse, s'il peut (pour le moment) ne pas être prouvé ne saurait d'avantage être écarté ?

 

… à suivre.

 


06/10/2018
24 Poster un commentaire

AU COEUR DU TEMPS ET l'ESPACE: la MATIERE VIVANTE EST VIBRANTE! (CH 4)

 

   Suite 4)    Toujours en m’appuyant sur des théories quantiques, et donc de source sérieuse, j'aime à songer volontiers que des mondes présumés parallèles au nôtre seraient situés ou situables dans une (ou des) dimension proche... bien quelle soit nécessairement différente des nôtres...

 

Dans le domaine de la science-fiction, ce qui s’imagine exister au-delà de la quatrième dimension désigne: soit une dimension spatiale qui serait responsable de faits insolites, soit une autre encore, celle-ci temporelle, c'est à dire disposant d’un autre temps que le nôtre…

 

À moins qu’il ne fût lui aussi momentanément placé en voisinage du nôtre en raison de l’effet «spirale» cité paragraphe 1 ?

 

Par extension, ceci pourrait aussi bien conforter l’idée de ces mondes dits "parallèles" par lesquels on ne peut pas accéder en voyageant de façon conventionnelle dans l'espace que nous croyons connaître, sinon qu'en utilisant une faille (momentanée?) qui serait ouverte entre les dimensions (ou aporie), ou bien, à l'occasion d'un événement accidentel, tel que l’affaissement d’une étoile sur elle-même. Cela ayant alors pu provoquer la création d'un «Trou-de-Ver» (à l'instar des Trous-Noirs).

 

… à suivre.

 


07/10/2018
10 Poster un commentaire

AU COEUR DU TEMPS ET l'ESPACE: la MATIERE VIVANTE EST VIBRANTE! (CH5)

   Suite 5)  Il me plaît d’admettre la présence possible de tunnels hypothétiques qui relieraient des régions distinctes de l'espace-temps... et donc autant le passé terrestre que son futur, et à fortiori notre temps présent! À ce sujet, j’avoue d’avoir aimé user et abuser du mot «Vortex» pour mettre l’idée en application dans le roman que j’ai écrit.

 

L'idée conduisant à penser que de manière plus matérialiste, ce type de «Passages» permettrait de relier des points éloignés de l’Univers sans consommer une seule miette de notre temps dimensionnel. Et pourquoi pas d’autres Univers: dont au moins trois, qui seraient respectivement celui de la Lumière, celui de la Matière, et celui de l’Ombre.

 

Bon, pour les êtres vivants que nous sommes, il n’est pas du tout certain que notre constitution, même mise à l’abri d’un vaisseau Ad-Hoc, puisse supporter ce type de couloirs à déplacement instantané sans prendre le risque de «voir» les particules qui constituent notre corps de matière s’éparpiller subitement!

 

En revanche notre Esprit…

 

… à suivre.

 


10/10/2018
19 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser